Aller au contenu principal

Américas Tour Family 2019/2020

Les voyages donnent une seule envie; celle de partir encore et toujours à la découverte d'autres pays, c'est une passion qui grandit voir même un gentil virus contre qui nous, petits voyageurs nous pouvons pas lutter.

Ce voyage va débuter en juin 2019 au Canada, plus précisément en Nouvelle-Écosse où nous récupèrerons "Vadrouille" notre compagnons de route parti quelques semaines plus tôt pour une traversée de l'Atlantique.
Cap plein Ouest pour parcourir le Canada jusqu'aux frontières de l'Alaska, de là nous tirerons vers le Sud pour entrer aux États Unis ou nous prendrons le temps de découvrir jusqu'au Mexique. Nous traverserons l'Amérique Centrale avant d'arriver en Colombie que nous traverserons pour rejoindre l’Équateur qui nous amènera au Pérou et Bolivie..Une petite boucle au Paraguay puis l'Argentine Nord pour rejoindre le Chili jusqu'en terre de feu. Ici il nous faudra mettre le Cap au Nord avec l'Argentine et l’Uruguay derniers pays de notre voyage nous serons alors en septembre 2020.
Vous pouvez nous aider en participant à notre cagnotte participative : https://www.leetchi.com/c/jaide-adventure-tour-family
Merci d'avance
Partager :
Date :
Lieu :
Continent Américain
Statut :
Archive
Partenaires :

La décision est prise!!!!! et en famille.

La vidéo ici :

 

Fallait qu'on vous le dise........ Il nous reste 100 jours!!!!!!

Oui dans 100 jours le départ de notre périple pour découvrir les Amériques.
Encore énormément de chose a penser ou à faire surtout que la liste des préparatifs ne désemplit pas, même au contraire elle s'allonge.
Le gros chantier actuel est le visa pour les USA qui n'est pas une mince affaire. Après avoir rempli un formulaire pour chaque personne informatiquement sur le site internet de l'ambassade des États-Unis, il faut valider un rendez à Paris pour les empreintes et quelques questions supplémentaires. Nous avons rendez-vous le 08 mars en éspérant avoir l'accord pour 6 mois de visas.
Sur vadrouille les améliorations sont bien engagées avec la suppression du pare-chocs et des feux arrières qui sont remplacés par moins fragile, les suspensions ont été aussi améliorées grâce à SOS Suspensions, il reste quelques aménagements mais surtout la suppression du FAP, vanne EGR, montage d'un pré-filtre gasoil et réglages moteur pour supporter les grosses altitudes que nous allons croiser sur notre chemin.(Plus de détails dans l'onglet Préparatifs)
Par contre nous 3 nous sommes bien prêts et très impatients à prendre la route. Pour l'instant aucun stress, aucune inquiétude juste pressée que la date départ approche.

La vidéo ici :

.............A Suivre

                                    L'itinéraire

Voici le dernier tracé prévu, je dis le derniers car c'est le 5ème itinéraire que nous fesons et bien sur rien n'est figé car pour nous cela reste un itinéraire approximatif qui peut évoluer en cours de route.
Les gros changements sont que nous ferons une belle boucle en Alaska et que nous allons éviter, avec regret, l'Amérique centrale car certains pays sont assez instables pour l'instant mais cela pourrait changer.

                                 Demandez le programme!!

Alors voici ce qui est prévu:

-Début juin 2019 Nous traversons l'Atlantique en avion pendant que vadrouille (notre camping-car) effectue la traversée par cargo et nous nous retrouvons à Halifax au Canada (Est) où commencera véritablement notre aventure.
-Juin, Juillet 2019 Canada, Québec jusqu'à l'Alaska en passant par le sud des grands lacs.
-Aout,Septembre 2019 Nous quittons le Canada par le Montana, le Wyoming et le Dakota du Sud puis traversé de nombreux états pour rejoindre la Floride.
-Octobre,Novembre 2019 Cap à Ouest jusqu'en Californie et les nombreux parcs puis il faudra rejoindre la frontière Mexicaine.
-Décembre 2019, Janvier 2020 Entrées au Mexique par la Baja Mexicaine puis Guatemala et Belize seront visités puis retour au Mexique pour embarquer direction Colombie.
-Février, Mars 2020 Nous commencerons vraiment à profiter des capacités tout chemin de Vadrouille en Colombie et Équateur.
-Avril, Mai 2020 Nous serons en terre du peuple Inca et leurs fabuleux sites.
-Juin, Juillet 2020 Cap au Sud par le Paraguay et l'Argentine du Nord jusqu'au Chili.
-Aout, Septembre 2020 l'Argentine et l'Uruguay seront nos 2 derniers pays de notre aventure de 16 mois.

                                    A suivre........

 

        Le dernier mois de préparatif va nous faire tourner en bourrique!!!!!!!

C'est le mois des aléas, rien de grave mais assez pénible à vivre. En premier il y a le changement des dates du cargo dû à un naufrage d'un bateau de la compagnie qui nous a valu quelques journées de réorganisation des réservations que nous avions depuis Janvier, en essayant bien sur que tout s'ajuste et nous coûte pas trop cher. Suite à cela la compagnie nous informe qu'une nouvelle règlementation du transport maritime des véhicules va être appliquée et qui pour nous a de certaines conséquences; comme l'impossibilité de laisser installation notre système de bouteille GPL qui doit rester en France et chercher une nouvelle solution, aucun médicament n'est autorisé donc il nous faut faire un bagage de plus pour l'avion, les récipients sous pression sont strictement interdits etc.........rien de bien méchant mais il a fallu revoir tout le chargement de Vadrouille.
Mi-Mai notre fille nous fait une bonne blague!!!!!!! qui sur le cout nous fait pas rire!!!!!  Une soirée Lucie se plaint d'un genou et le soir au couché nous lui mettons un peu de pommade. Le lendemain matin elle souffre toujours et Claire va passer la journée entre docteur et hôpital pour faire soigner Lucie qui s'est fait une entorse du genou à une quinzaine de jours du départ c'est un peu flippant, c'est surtout l'attente du diagnostic qui est très stressante. Depuis je vous rassure notre Chouquette a retrouvé la liberté sans béquilles et est parfaitement guérie.
Mais ça s’arrête jamais!!!!!!!Nous avons quand même réussi terminé les préparatifs sur Vadrouille ainsi que son chargement et prit la route pour le port d'Anvers où notre "maison nomade" embarque pour le Canada et plus précisément le port d'Halifax où nous le retrouverons dans 15 jours. Avec une arrivée la veille pour faire des repérages nous rencontrons Maryse et Gérard, un sympathique couple qui voyage avec un ancien Combi VW (1971)  et qui comme nous laisse leur véhicule pour la traversée. C'est ensemble que nous ferons les démarches au port et que nous finirons la journée en ce donnant rendez-vous sur l'autre continent pour de nouvelles aventures.

La vidéo de la livraison ici :

Le retour c'est bien passé oui!!!, non!!!!,  en fait presque!!!!! Nous avons appris que le cargo avait du retard et que Vadrouille serait disponible non pas le 12 juin comme prévu mais le 17, 18 ou 19 Juin.......plus précis ce n'est pas possible!!!. Donc nous voilà reparti dans la re re re organisation des réservations et il faut absolument trouver une solution pour que les journées sans Vadrouille nous coûtent pas trop cher et ce n'est pas le plus facile.Pour compléter le tout notre fournisseur téléphonique nous coupe la ligne par erreur, une erreur de 7 jours quand même,  pile-poil le jour où nous avons le plus besoin d'internet, après 2 heures de colère au téléphone nous sommes convié à aller chercher un boitier pour nous dépanner. Voilà comment perdre 4 heures d'une journée déjà trop courte. Une fois la connection retrouvée nous demandons des devis pour la location de campings car qui s'avère trop cher pour nous donc nous nous rabattons sur la location d'une voiture qui nous permettra de découvrir les magnifiques alentour d'Halifax et d'aller faire un petit coucou à un rassemblement de voyageurs où nous sommes invités.
À l'heure où j’écris ses lignes nous ne sommes pas serein et la crainte de nouvel accroc nous stresse assez. Nous essayons d'apprécier nos derniers jours avant le départ mais ce n'est pas facile du tout.

Je tiens à vous rassurer nous nous plaignons pas et c'est un rêve que nous allons réaliser et nous en sommes bien contiens. 

                            A suivre................................................

                    Nos premiers petits pas de notre grande aventure.

Mais avant il y a les derniers jours ou se mele la peur d'oublier quelque chose d'important ,le stress et par dessus tout l'envie d'en finir avec les 2 années de préparation.

Maintenant que Vadrouille est en route pour le continent Américain il nous faut finir le "déménagement" de la maison que nous avons mis en location pendant les 16 mois de notre voyage. Elle est louée meublé mais il nous faut faire rentrer toutes nos affaires que nous laissons ici dans une pièce que nous avons gardée pour nous et c'est assez compliqués de tous faire rentré dans ce cellier.Après avoir laissé les clés de la maison a la symphatique famille qui aménage nous voici maintenant sans domicile jusqu'à que l'ont récupère notre maison nomade Vadrouille.

Le voyage commence enfin!!!!!!!!!!!!

Petite soirée à Toulouse (merci tatie et tonton) ou nous prenons l'avion le lendemain matin pour Paris ou nous attend Laura avec son accueil toujours aussi agréable merci à toi Laura.

Le 07 juin 2019 nous voici avec nos gros bagages devant l'aréoport pour embarquer dans l'avion qui nous amène vers notre première étape de ce voyage; le Canada. Nos sourires sur nos lèvres en disent long sur l'émotion heureuse que nous ressentons quand l'avion décolle enfin et Lucie est encore plus heureuse car c'est son premier vol, un bapteme qui nous amène vers 16 mois de liberté en famille.

                                CANADA l'Adventure Tour Family arrive !!!!!!!!!!

L'arrivée a Halifax va se faire sans soucis particulier sauf qu'il faut répondre a des questions douanière qui ce font maintenant a des bornes qui remplacent l'etre humain, c'est un eu déroutant.
Malgré la fatigue du au décalage horaire nous profitons des belles journées pour visiter pendant 2 jours Halifax qui est une ville pleins d'histoires, Et les premiers contrastes nous sautent au yeux, les gens sont paisibles et souriants, pas de coup de klaxon et les passages piétons sont vraiment respectés, les véhicules sont un peu plus gros que chez nous et les gros moteurs se font attendre en restant discret, les rues ou avenues sont propres et il est vraiment agréable de se promener sur le bord de mer de cette ville, Nous visiterons la citadelle ou nous apprendrons énormément sur l'histoire de la ville mais aussi de la région où les guerres de territoire entre Français et Anglais ont été désastreuses pour les Autochtones et surtout le peuple Mikma'k.

Après 2 jours de ville il nous faut prendre l'air donc le lendemain nous prendrons possession d'une voiture de location pour parcourir la région de la Nouvelle-Écosse en attendant que Vadrouille est disponible au débarquement.

                                                                                      À suivre....................................

 

                                                En voiture !!!!!!!

La Nouvelle-Écosse est située à l'Est du Canada et c'est d'Halifax que nous partons avec notre voiture de location qui est plus grande que prévue car celle que nous avions réservée n'est pas disponible.

Nous commençons par Peggy's Cove petit et joli village avec son beau phare mais avec trop de monde pour nous, puis nous continuons notre route vers le Sud. Ce soir c'est notre premier motel où Lucie rencontrera la fille des propriétaires et en profitera bien.

Nous continuons notre visite de cette presqu'ile par le parc national de Kejimkujik bord de mer que le peuple Amérindien Mi'kmacq avait dompté pour vivre dans ses forêts au milieu de ses nombreuses rivières ou lacs. Nous découvrons avec surprise en plein bois des vestiges de mines d'or ou la vie ne devait pas être facile.

Le soir c'est un motel qui nous accueille et ce mode d'hébergement nous plaît à tous les 3.

La Vidéo ici:    https://youtu.be/MAerz6mvg3Q

                                            A suivre........................................

                           Une autre époque!!!!!!!

                    Nous sommes en Acadie un bout de France au Canada.

Après que Lucie est fini les cours d'école sur papier rien de mieux qu'un cour d'histoire en visitant la forteresse de Fort-Royal reconstruite a l'identique grâce aux plans d'origine conservé. Cette forteresse a été édifier vers 1600 par les premiers colons Français arrivés ici.

 Le lendemain visite d'un village Acadien datant du début du siècle avec l'aide des guides passionnés par leur propre histoire. Le chaudronnier confectionne un clou devant nous pour l'offrir à Lucie en prenant soin de graver son prénom et son âge dessus.

                                  A suivre..............................

 

                                                       Vadrouille enfin!!!!!!!!!

            En route pour récupérer notre Vadrouille qui vient de passer 3 semaines sur un cargo.

Mais avant nous profitons du soleil et de grandes plages pour nous promener et découvrir nos premières empreintes d'ours sur le sable.  La famille est au complet et nous pouvons enfin commencer véritablement notre voyage après notre premier bivouac en compagnie de Maryse et Gérard voyageant avec un combi de 1971.

Five Island et le parc Kouchibouguac seront les étapes des 2 jours suivants. Magnifique spectacle au coucher du soleil mais aussi au levé et même en milieu de journée avec les 5 iles dans la brume...magnifique.

                              A suivre.....................................

 

                                       Balade dans les parcs

         Nous avons quitté la Nova Scotia pour la région du New Brunswick.

Une bonne journée en nature avec le parc "des portes de l'Enfer" avec ces cascades d'eau que l'on peut longer sur de belle passerelle de bois mais aussi l'impressionnante passerelle vertigineuse qui enjambe la rivière. Magnifique et agréable parc malgré les moustiques très présents et voraces.

Après une nuit sur un superbe bivouac au bord du St Laurent c'est le parc du Bic que nous visitons pour pouvoir apercevoir quelques phoques affalés sur les rochers.

La vidéo Canada 2 ici: https://youtu.be/PMTpX98P-8c

                           A suivre..........................................

 

                           Voir Québec et les copains!!!!!!!

Non loin de la ville de Québec il y a Christine, J-Marc et leurs 2 enfants qui nous attendent pour passé un moment avec eux. Notre dernière rencontre doit remonter à 4 ou 5 années et c'est avec plaisir que nous passons la journée et une bonne soirée ensemble.                                          

                               Un grand merci a eux pour l'accueil.

Les chutes de Montmorency sont moins connu que les chutes du Niagara mais elles mérites le détour car elles sont aussi impressionnantes. Étant tout proche nous passerons une soirée et une journée dans la ville de Québec.

Nous avions vu un reportage sur une fromagerie un peu spéciale car c'est dans presbytère que le fromage est fabrique et affiné. Nous profiterons bien sur pour gouter au plateau qui est proposé à la dégustation.

                                      A suivre............................

 

                                Niagara c'est fait !!!!!!!!

Sur la route c'est un festival de chose que nous ne sommes pas habitués à voir, avec bien sûr les "camions américain" qui sont souvent assez longs avec leur double remorque mais aussi les pick-up et leur énorme moteur, les caravanes grosses comme nos semi-remorques et le plus surprenant c'est le pick-up tractant une énorme caravane elle-même tirant une remorque avec le bateau dessus...impressionnant!!!!!!  Nous ont s'en lasse pas !!!!!!!!

Nous savions que les chutes du Niagara était imposante mais nous avons été quand même surpris et impressionné. C'est notre premier grand site touristique et malgré le monde présent nous apprécions ce que nous voyons et entendons. Comme Vadrouille est bien garée sur un parking nous décidons de venir voir les chutes et leur éclairage nocturne qui donne un tout autre aspect aux chutes et pour clôturer la soirée rien de mieux qu'un feu d'artifice pour la fête nationale. Pour rejoindre Vadrouille nous passons dans la rue animée du village aux éclairages étonnants. Une bonne soirée .................lumineuse !!!!!!!!!!

                                                à suivre..............................

 

                               Les hamish.........................

Après les surprises de la route nous sommes à la recherche de la communauté Hamish en espérant rencontrer des membres. Il est assez facile d'en croiser dans l'État de l'Indiana où nous nous trouvons mais la rencontre est dure sauf en passant par une association qui permet de rendre visite à une famille mais ce n'est pas le style de rencontre que nous sommes venu chercher. Nous aurons quelque petit échange de mots avec 2 jeunes filles mais cela n'ira pas plus loin. Ce n'est pas pour cette fois-ci mais peut-être aurons-nous plus de chance dans un autre état du pays.

                                           à suivre............................

                     Nous sommes des bandits a Chicago!!!!!!!!!

Habituellement nous fuyons plutôt les grandes villes mais Chicago nous voulions nous y perdre et puis il y a le point zéro de la route 66, cette route mythique que nous croiserons plusieurs fois, normalement, dans notre voyage. C'est gigantesque et étonnant de voir d'un côté les grattes ciel et de l'autre une plage avec au milieu cette route aux multiples voies. Nous avons aussi pu voir le tramway en action, ce tramway bien spécifique à Chicago puisque en hauteur.

Puis à force de persévérance nous avons réussi à trouver ce panneau indiquant la route 66 et son point zéro et par chance nous avons réussi à garer Vadrouille juste à coter. Après avoir pris soin de prendre des photos nous voila reparti en direction de notre nouvelle destination en faisant bien attention à cette circulation assez intense puisque c'est 17 h. Puis nous attendons une sirène, ce n'est pas la première mais là elle est juste derrière nous, et je crois depuis un bon petit moment, je ne change rien à ma conduite pensant que la voiture de police aller passer sur ma gauche voyait la place que je laissais, non elle reste derrière jusqu'au moment où les gyrophares et sirènes sont t'accompagner d'une voie hurlant dans un haut-parleur, c'est à ce moment-là que nous avons compris que nous étions les malfrats que les policiers poursuivaient. Je m’arrête au plus vite contre le trottoir et je vois, dans mon rétroviseur,  le policier venir vers ma portière avec une main sur son arme, une véritable scène de film. Je n'ai pas fait le malin surtout qu'il s’énervait de plus en plus voyant mon anglais nous être inutile pour nous comprendre. Il me posait des questions sans attendre les réponses, il m'a même reproché la carte grise en Français. À un moment nous parlions chacun dans notre langue, et ce n'été pas des politesses jusqu’à que son collègue, bien plus aimable, qui discutait avec Claire et Lucie lui dise quelques mots et c'est après ça qui m'a rendu mes papiers pour nous laisser partir.  C'est assez flippant et pas habituel pour nous d’être arrêté avec cette mise en scène et surtout posture qui est surement sécuritaire pour les policiers.

                           C'est plein d'émotion que nous quittons Chicago.

                                              à suivre......................................   

                    Passage obligé la ville de Milwaukee

Milwaukee est la ville qui a vu naitre la marque de motos Harley Davidson et c'est pour cette raison que nous sommes venue, étant des passionnés de motos. Le musée a un prix d'entrée, que nous jugeons, trop élevés pour nous donc nous nous contenterons du magasin qui jouxte le musée.

                                   a suivre........................................

                                      -VIDEO-

La troisième vidéo du voyage; de Québec à Milwaukee.

Canada 3 ici: https://youtu.be/npNDA4ktYEA

                Trouver la source du Mississippi........

Voir les sources du plus long fleuve des États unis été sur notre cahier des charges mais avant cela nous avons eu la chance de rencontrer Patty et Lee. C'est en cherchant un bivouac en fin de journée que ce sympathique couple nous a spontanément invité à prendre place dans leur grand jardin mais aussi à passer la soirée en leurs compagnies. Après s’être installé et désaltéré nous voici invité à découvrir les joies de la vie au bord du Mississippi avec un tour en bateau sur le fleuve et grillade avec vue sur le fleuve. Une géniale soirée et un énorme MERCI à Patty et Lee pour leur formidable accueil et générosité.

Nous quittons nos hôtes et le large fleuve pour prendre la route à la recherche de la source du Mississippi. Sur le parcours un garage avec de belles voitures nous incite à un arrêt pour visiter ce lieu rempli d'objets de l'histoire automobile américaine. Entre les voitures, les énormes moteurs sur châssis et les objets de tous sortent nous ne savons pas ou regardons. Le décor nous rappelle que nous sommes bien aux USA.

Petit détour par une piste où nous "sauverons" une tortue en la transportant sur le bas côté de la piste, puis quelques tours de roue plus loin nous voici en bordure du Mississippi qui ne ressemble plus à celui vu depuis notre première rencontre avec le fleuve. Un bel endroit sous les arbres se prête très bien au bivouac et comme il est tôt nous décidons de faire une sortie canoë pour finir la journée. Il nous faut à peine 30 minutes de préparation pour être prêt et quelle bonne idée car c'est assez magique de pouvoir naviguer sur le Mississippi d'une largeur de 3 mètres au maximum. 

  Nous ne sommes qu'à quelques kilomètres du lac ou le Mississippi prend naissance, le lac Itasca est notre prochaine destination. En milieu de journée Lucie trempe enfin ses pieds dans les sources du fleuve Mississippi, chose que nous avions parlée pendant la préparation du voyage. Un petit bonheur qui ne tiens pas à grand-chose mais qui nous a donné de la joie.

                                    Du rêve a la réalité ............source Mississippi c'est fait.!!!!!.

Petite vidéo ici:      https://youtu.be/CBPWVwnobSY

              

                                              Le Dakota du Nord

Avant de quitter une première fois les USA nous voulons traverser le Dakota du Nord qui fera notre huitièmes états visités. C'est un coin du pays où les terres sont très cultivées, les routes très droites et un paysage assez plat. Pour varier un peu nous prendrons des pistes et encore une fois nous avons jouet au bandit, comme a Chicago, car nous nous sommes fait déloger par un shérif et son adjoint à 21 h. En début de soirée nous nous trouvons un endroit paisible sur la piste qui traverse des champs cultivés pour passer la nuit. Après une petite promenade et notre repas nous jouons à un jeu de société sans se douter que les passages des fermiers sur leurs quads sont en fait de la surveillance. Au loin nous apercevons la poussière levée par un véhicule qui roule assez vite et plus il se rapproche plus il ressemble à un véhicule de shérif et nous comprenons très vite qu'il vient nous voir. Une fois garé et après les habituels contrôles il nous explique que nous pouvons pas rester ici pour la nuit et qu'il faut le suivre vers un camping. Avec nos quelques mots d'anglais et l'aide de son collègue qui vient d'arriver nous lui fesons comprendre que nous voulons pas aller au camping. Ils nous demande de les accompagner et il me faut rouler à 90 km/h pour suivre le rythme pour finir à l'arrière d'une station essence lieu qui nous on trouvés pour la nuit. Pour compléter la soirée ils seront heureux de visiter Vadrouille et laisseront Lucie monter à bord de leurs voitures pour la photo.

C'est en allant visiter des élévateurs à grains datant de 1880 que nous rencontrons Mireille et Bernard des Français voyageant avec Vagabond leurs camping-cars. Les élévateurs servaient à trier, stocker et à charger dans les wagons de céréales cultivées dans la région des Prairies et ils étaient plus de 6000 élévateurs à longeaient les voies ferrées. 

C'est au Dakota du Nord que nous découvrons pour la première fois les Chipmuck, des petits rongeurs qui peuplent les prairies et nous voyons aussi nos premiers puits de pétrole et pipelines.  

                    Les longues routes du Nord Dakota donnent du temps à la réflexion.

                                    Notre retour au Canada

                            Ici en vidéo:  https://youtu.be/2CTBADh0LOI

                                                                  A suivre.........

                                L'Alberta et les dinosaures

      Après avoir traversé les provinces du Manitoba et du Saskatchewan nous voici en Alberta.

Le paysage change au fair et mesure des kilomètres, nous commençons à évoluer entre de jolies collines qui ne sont pas pour nous déplaire. Nous approchons de Drumheller, cette ville nichée au coeur des badlands et de la vallée de la Biche où l'on peut trouver de nombreuses traces de vie de dinosaure.

Ici l'accueil n'est pas ordinaire et c'est d'énormes statuts de dinosaures qui ornent l'entrée et les places de villes.  Au centre et aux pieds des Prosauropodes et autres  Tyrannosaures Lucie profite du parc aux jeux d'eau avant que nous rejoignons l'entrée du Royal Tyrrell Museum pour en apprendre un peu plus sur ces animaux qui peuplaient notre planète il y a très longtemps. Incroyable et surprenant musée, c'est vraiment intéressant de parcourir les galeries, de voir les mises en scène et même de se perdre dans la reconstitution de la forêt. Une visite que l'on ne regrette vraiment pas.

Comme tous les soirs la même question; où va t'on dormir???  Pour cette nuit c'est au bord d'un lac au bout de cette longue piste et nous regrettons pas les 15 km qui permettent d'accéder à ce bivouac d'une tranquillité extraordinaire.

                          La vidéo ici:  https://youtu.be/ocV9lX_TD4Q

                          Vallée de la Biche......... et plus avec affinité

                                              En longeant les Rocheuses (Rocky Mountain)

  Avant de quitter la vallée de la biche nous serons surpris à la vue de cheminées de fées, qui pour nous est une grande surprise car nous pensions pas en voir ici. Quelques kilomètres plus loin c'est un point de vue exceptionnel qui ravira nos yeux et où la Chouquette pourra s'approcher de plus prés des petits rongeurs; les chiens de prairie. Un instant magique pour Lucie qui assise au sol voit s'approcher et attendre devant t'elle un de ces petit animal, un bref instant d'observation et la vie reprennent chacun de son coté.

Pas de pont mais un petit ferry ou une passerelle nous permet d'atteindre l'autre rive, pour le ferry aucune crainte ou d'appréhension ce qui n'a pas été le cas pour la passerelle, en parfait état, mais très impressionnante par ses balancements au-dessus de l'eau. Les journées de route sont longues pour atteindre le grand Nord mais c'est un plaisir d'évoluer au milieu de ce paysage dépaysant et de croiser l'histoire de ce pays en voyant les anciennes mines nombreuses dans la région. Lors d'un de nos arrêts pour visiter les alentours d'une ancienne mine nous découvrons un très vieux pont entièrement fait de bois, un magnifique édifice d'une époque de grande activité.

Un pont en amène d'autres avec cette route où nous empruntons, la route aux 11 ponts, un trajet qui mène à un cul-de-sac mais tellement agréable à faire que l'aller-retour ne dérange pas. Ce n'est pas seulement les ponts qui sont à voir mais aussi les collines désertiques qui forment le paysage de cette petite vallée. 

À l'approche de la chaine de montagnes Les Rocheuses (Rocky Mountain) nous décidons de reporter la visite de ce grand parc naturel plus tard quand la saison touristique sera plus calme, nous nous attarderons dans ces montagnes au retour des états du grand Nord. Nous prenons quand même un immense plaisir d’apercevoir et de longer au loin cette grande chaine de montagne que nous croiserons plusieurs fois dans notre voyage.  

  Ici les bivouacs de rêve sont faciles à trouver et de plus entièrement autorisé, une joie pour nous qui adorons nous retrouver en pleine nature pour la nuit. C'est un réel plaisir de passer une soirée avec comme bruit de fond le chant des oiseaux, le souffle du vent dans les branches d'arbres et le crépitement d'un feu de bois, un plaisir très accessible ici.

Ce soir pas de chance, c'est notre premier orage depuis notre départ qui nous clouent à l’intérieur de Vadrouille où chacun trouve de quoi s'occuper...... Lucie regardera son premier dessin animé du voyage après plus d'un mois et demi de route, preuve qu'elle ne s'ennuie pas.

                             La vidéo ici: https://youtu.be/zvGGxn-uOR4

                       Alaska Highway /  Route de l'Alaska

Pour rejoindre les contrées du grand Nord et notre destination la ville des chercheurs d'or Dawson City, nous empruntons une portion de l'Alaska Highway.

Cette route, comme son nom l'indique prend la direction de l'Alaska, elle relie Dawson Creek en Colombie-Britannique à Fairbanks ville de l'Alaska et ceci depuis 1942, date de sa construction qui n'a duré que 8 mois. Pas facile de construire une route ici dans ce milieu sauvage et loin de tout.

Nous ne parcourons qu'une partie de cette route, qui est une portion de la légendaire et connue Panaméricaine, puisque nous la quitterons à Whitehorse, prochaine étape avant l’excursion vers Dawson City plus au Nord. Il nous faudra 4 journées pour parcourir les 1500 KM environ de route aux magnifiques paysages et de rencontres fabuleuses.

C'est au point de départ et à Dawson Creek que nous prenons la route en ayant pris soin de faire des provisions, remplis les réservoirs et surtout s'équipé de l'indispensable bombe à ours. Ici nous sommes chez les animaux sauvages qui peuvent être dangereux si seulement ils se sentent menacés ou tout simplement surpris. La règle principale est de faire du bruit pour signaler notre présence. Voyageant avec 2 nanas je ne risque pas grand chose............. 

D'ailleurs la rencontre tant attendue par Lucie va se produire en bord de route avec un ours noir en plein repas. Une seule chose l’intéresse; l'herbe qui se trouve devant lui et son comportement nous prouve qu'il est habitué à la présence de photographes de passage. Les ours noirs sont omnivores et n'attaquent pas l'homme mais nous restons bien à l'abri dans Vadrouille pour l'observer le plus longtemps possibles. Quel bonheur de pouvoir vivre ce moment-là et de voir la joie dans les yeux de la Chouquette. Cette rencontre est la première d'une longue série car l'ours est présent dans tous les États et Provinces que nous allons traverser, nous allons côtoyer ces animaux sauvages pendant plus de 4 mois.  

Les journées sont ponctuées de route aux paysages typiques du grand Nord, des arrêts photos bien sur mais aussi de petites balades ou randonnées qui sont proposées tout le long de la route. Pendant nos petites balades c'est encore l'occasion de croiser des animaux dans leur milieu naturel et de pouvoir les observer en toute discrétion. Sur un sentier et en allant voir des formes géologiques nous pourrons voir un Chipmunk, un joli petit rongeur, et une surprenante rencontre avec une famille Tétras. Plus loin sur la route une autre famille, des mouflons cette fois-ci, se laissera observer sans crainte avant de disparaitre dans les collines.Ici l'immensité du territoire permet aux animaux et humains de pouvoir continuer à vivre en harmonie et nous en profitons bien.

Nous savions que la possibilité de voir des bisons en bordure de route était possible mais notre surprise fut grande à la vue du "monument" traversant devant un camion sans aucune crainte, ici la route passe sur son territoire et il est bel et bien chez lui. Comme pour les ours c'est de l’intérieur de Vadrouille que nous admirons cet animal qui sous son air paisible et avec sa masse impressionnante peut être dangereux. C'est vraiment surprenant de pouvoir voir des bisons aussi facilement et encore une fois nous en profitons au maximum.

   Mais où mène ce sentier de passerelle en bois ??? Tout simplement à une piscine naturelle où nous profiterons de l'eau chaude en ce début de journée. L'eau qui sort de terre est très chaude, tellement que c'est plus facile d'entrer dans l'eau par le bassin le plus éloigné de la source. C'est un agréable moment car cette piscine naturelle est en pleine forêt et se détendre dans l'eau sous le chant des oiseaux est quelque chose de magique.

Nous quittons la Colombie-Britannique pour le Yukon un grand territoire sauvage et très peu peuplé, ici ce n'est que forêts, lacs, glaciers et l'historique de la ruée vers l'or.  C'est ici aussi que nous passons le 60e parallèle nord, une des lignes imaginaires terrestre, que nous voyageur aimons passer. Quelques kilomètres plus loin, nous apercevons, faute de pouvoir l'approcher, notre premier Elan ici appelé Orignal, occupé à se nourrir des herbes aquatiques du petit lac.

Nous arrivons à Watson Lake où pendant la construction de cette route en 1942, un ouvrier agrémente le panneau indicateur de la ville par celui de sa ville suivit par de nombreux panneaux de ses collègues, le Sign Post Forest était né. Depuis c'est une coutume de laisser une trace de son passage et de venir grossir le nombre, déjà important,  de plaques d'immatriculation par exemple ou tout autres objets pouvant servir de support. Bien sûr nous accrocherons une planche en bois décoré par nos soins au milieu de Sign Post Forest ou en français "la Forêt de Panneaux. Aux prochains voyageurs de retrouver la plaque de notre passage.............

Avant d'arrivée à Whitehorse la capitale du Yukon et notre prochaine étape, nous ferons une petite randonnée, à travers bois, qui nous mène vers une jolie cascade. La chance nous sourit, encore une fois, et la nature nous permet de voir un écureuil qui casse la croute sur une branche d'arbre et ceci entre 2 averses de pluie. Petit tour de ville, pour prendre nos marques dans Whitehorse et c'est en milieu d’après-midi que nous nous installons dans un camping, le premier du voyage. Cela fait pratiquement 2 mois que nous sommes sur la route et après avoir dévoré plus de 9000 KM une journée de repos nous fera le plus grand bien. 

                    Nous nous préparons à entrer sur les traces de "la ruée vers l'or"

                                La vidéo ici: https://youtu.be/z7XSCKKEJjA

 

                             Sur les traces des chercheurs d'or

                                                                        (1er partie)

Après une journée repos qui n'en était pas une, faire le linge, s'occuper du site internet avec une Wi-Fi plus que mauvaise, contrôler Vadrouille qui le mérite bien, ranger trier ...nous n'avons pas vu la journée passer.

Avant de quitter Whitehorse une visite s'impose, celle du bateau à aubes le S.S. Klondike. Il naviguait sur le fleuve Yukon où il approvisionnait les villages miniers en amont et transportait les minerais à Whitehorse. Construit en 1929 puis reconstruit en 1936 après un accident sa carrière s'arrête en 1955 alors qui est devenu un bateau de croisière. Après une restauration dans sa version de 1937 il devient "historique national" et ouvre ses portes à la visite en 1981.
Il nous faudra 2 jours de route pour atteindre Dawson City, qui est un village de l'historique ruée vers l'or. Nous profitons de longer le fleuve Yukon pour s'offrir de belles balades sur les rives aux différents points de vue. C'est lors d'un de nos arrêts que nous retrouvons Mireille et Bernard rencontrés plus tôt dans le voyage et c'est l'occasion de faire plus connaissance en partageant un bivouac en pleine nature, très bonne soirée passée en leurs compagnies.
Quelques détours sur notre parcours pour essayer de visiter une ancienne mine ou village de miniers seront sans succès, notre première tentative nous mène, après un peu de tout-terrain, à un site abandonné. Plus loin et après avoir hésité nous feront demi-tour pour des raisons de sécurité car les incendies sont encore très actifs et il ne serait pas raisonnable de prendre trop de risque. Nous tenterons notre chance plus loin, à Dawson City par exemple qui est entourée de concessions encore active d'ailleurs.
La chance nous souris et après un agréable moment au bord de l'eau pour notre repas de midi nous profitons de l'accueil du village, où nous avons échoué, pour quelques heures de baignade dans la piscine. Il est temps pour nous de reprendre la route pour finir notre étape et rejoindre ce village rempli d'histoires que les traces des chercheurs d'or ont laissés.
Sur le parking du centre d'information touristique nous sommes autorisé à nous installer pour la nuit où nous rencontrerons Geneviève et Bernard arrivant d’Amérique du Sud après un très long périple. C'est une première bonne soirée d'une longue série.........mais c'est une autre histoire.
                                  

                  La vidéo ici:  https://youtu.be/MNuQQ7KFbCU

 

                           Sur les traces des chercheurs d'or

                                                                     (2 èmes partie)

 D'ici à Dawson city et ses alentours nous nous mettons à la recherche de vestiges de la ruée vers l'or du Klondike qui déplaça plus de 100 000 prospecteurs vers 1896, date à laquelle on trouva de l'or dans cette rivière.

Au départ c'est 3 prospecteurs, George Carmack, Skookum Jim et Dawson Charlie qui trouve de l'or dans la rivière, qui s'appelait Rabbit Creek (ruisseau du lapin) et rebaptisait Bonzana Creek (ruisseau du pactole) non loin de Dawson City, ville champignon comme beaucoup ici, qui est passé de 500 habitants à 30000 en 2 ans.                La nouvelle donnera le départ de plus de 100000 personnes mais seulement entre 30 000 et 40 000 arriva dans les champs aurifères dus aux conditions de vie dure sur le trajet et climatique. C'est sur les traces de ces pionniers que nous nous lançons aujourd'hui en prenant la piste qui longe le Bonzana Creek pour mettre le plus de chance de notre côté pour en apprendre un peu plus sur l'histoire de cette ruée. Mais très peu de vestiges sont encore existants comme va nous le démontrer cette journée de recherche. Nous ne verrons qu'un sentier historique agrémenté de panneaux nous informant sur la découverte et une impressionnante dragueuse, cet engin creusait dans les lits de rivière en laissant derrière elle d'énorme tas de gravats détériorant les belles rives de rivière. Malgré une petite déception de ne voir que les sites actuels, des fouilles avec du gros matériel qui dénature les alentours, nous avons passé une superbe journée, une journée sur les pas des chercheurs d'or. 

Il est temps pour nous de rejoindre Dawson City et nos compagnons Français avec qui nous avons rendez-vous pour un apéro mais aussi une soirée French Cancan. Soirée très attendue par la Chouquette qui est impatiente de voir ce spectacle mais qui va avoir un début catastrophique. En effet nous n'avions pas réfléchi au fait que cela se passait dans un casino avec l'âge limite qui autorise l'entrée que notre Lucie est loin d'avoir et c'est à l'entrée que nous nous en apercevons. Lucie fond en larmes, nous parents, nous sommes désemparés mais la chance nous sourit avec le portier qui a la gentillesse de laisser les portes ouvertes et permettre à la Lucie d'apercevoir la scène de l’extérieur.  Les filles sont à l'entrée et essayent de voir le spectacle à travers les portes ouvertes quand la chorégraphe du casino vient les chercher pour qu'elles profitent de la scène vue des coulisses. Elle a appris la situation et avec gentillesse elle autorise l’accès aux coulisses à Lucie et Claire. C'est une chance énorme pour Lucie qui n'en perd pas un instant et les danseuses vont plus loin en lui offrant une jarretière à l'effigie du casino. Pour combler la soirée, nous avons droit à une pose photo avec les danseuses devant les têtes hé-baillis des clients présents. Superbe souvenir qui avait très mal commencé.

  Une visite guidée de la ville est proposée et de plus en français, c'est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de ces contrées lointaines. Le guide est super dans sa tenue d'époque et ses explications sont claires, malgré un accent plutôt plaisant, et c'est facile de s’imprégner de l'ambiance en visitant les bâtiments accueillant la banque, la poste, un bar ou le théâtre.

Un départ matinal pour prendre la route et pas n'importe laquelle................nous allons sur la Dempster Highway. Cette route, enfin piste car elle n'est pas goudronnée, est une ancienne piste de chien de traîneau et traverse de superbes paysages, magnifique à voir par beau temps. Cela ne sera pas trop le cas pour nous mais nous passerons 2 jours à nous régaler quand même. À la sortie de Dawson City et au départ un panneau vous signale le prochain commerce à 370 kilomètres, pas de station essence, pas de garage et aucuns services avant, mieux vaut être équipé. Nous voulions faire une grosse partie de cette route mais la météo gâchant les paysages nous avons raccourci notre parcours.

Sur les conseils d'Audrey et Mika, voyageurs fort sympathique, nous nous arrêtons au "Grizzli Trail" cette superbe randonnée finissant sur le sommet d'une montagne au point de vue exceptionnel. Par chance les nuages nous ont laissé la vue libre et malgré une petite appréhension et la peur de croiser un ours, (le nom de la rando n'aide pas !) nous ne sommes pas déçus de cet arrêt.

Nous retrouvons les copains Français à notre retour pour une dernière soirée ensemble dans la bonne humeur et avec des histoires de voyage

                                    La vidéo ici:   https://youtu.be/UHcq1I2KVAE

 

 

                                    Top of the World Highway / Taylor Highway

                                                                   ou en route vers l'Alaska

Pour rejoindre les USA et surtout l'Alaska nous décidons d'emprunter la Top of The World, cette route traverse des endroits sauvages et quasiment inhabités tout en flirtant avec les sommets des montagnes.

Après l'école de la Chouquette nous laissons Dawson City et son ambiance d'une autre époque en prenant le traversier qui permet de rejoindre l'autre rive. Assez impressionnant de voir ce petit "ferry" ce battre contre le courant des eaux et cela doit être une autre expérience l'hiver car il faut rouler sur la glace formée par le froid pour traverser la rivière Klondike. Dès nos premiers tours de roues sur cette superbe piste nous sommes enchantés, elle est en parfait état ce qui permet de prendre un réel plaisir en enrouler les courbes tout en profitant du paysage s'offrant à nos yeux. Quel plaisir de découvrir des montagnes à perte de vue grâce au tracé de cette route qui suit les sommets, nous sommes plongé en pleine nature où les animaux sont faciles à découvrir car l'impact humain est très faible ici. Après la traversée de la piste par un petit ours noir c'est un furtif loup que nous apercevrons, bref moment mais tellement intance, la joie s'exclame dans Vadrouille de ces belles rencontres. Pour nous accueillir sur notre bivouac de ce soir, c'est un caribou qui nous souhaite la bienvenue et pour rien gâchée dans un paysage magnifique, ou que l'on regarde tout autour de nous c'est un régal pour les yeux. Pour compléter cette journée dame nature nous offre un coucher de soleil dans un rideau de nuages qui donne des couleurs spéciales au crépuscule. Nous sommes plus très loin de la frontière avec les USA, d'ailleurs de notre bivouac nous pouvons apercevoir les petits bâtiments qui annoncent, pour demain, un passage agréable que les petits postes frontière peuvent offrir et que nous commençons à apprécier. Petit rituel des veilles de passage en frontière; faire disparaitre les aliments interdits comme les fruits et légumes, oeufs, laitage et alcool etc.....  Comme d'habitude il reste 1 ou 2 tomates, oranges ou bananes et quelques bières aux frigidaire mais ça devrait passer, nous verrons bien demain.             

                                                           Une nuit avec comme seul bruit celui de la nature profonde.

Après les échanges de politesse, présentation des documents et des sourires nous voici à nouveau en Amérique et plus précisément en Alaska, cet état si loin, très loin, qui sonne l'aventure des territoires sauvages. Nous quittons la Top of The World pour la  Taylor Highway.

Première surprise vient de la route, dans un état exceptionnel, comme neuve, et toujours sous le charme des paysages qui nous entoure. Après quelques kilomètres nous quittons le goudron pour des sentiers où la première rencontre de la journée ne tarde pas. Celle d'un Orignal (Elan en Europe), cette femelle n'est pas dérangée par notre présence, nous faisons toujours le maximum pour être le plus discret possible, elle continue de brouter les plantes aquatique et nous offre un spectacle unique que nous apprécions en silence. Nous voici dans le premier village Alaskien, Chicken devenu ville fantôme avec 7 habitants en 2010, il ne reste qu'un commerce offrant le nécessaire et quelques souvenirs à vendre mais après 2 jours en pleine nature et sans voir personne c'est toujours plaisant.  Nous trouvons quelques vestiges aurifères dont une dragueuse, cet engin permettait d'avaler énormément de travail de recherche mais faisait beaucoup de dégâts dans les rivières dont les lits étaient fouillés.

Après plusieurs mois dans un environnement de plaines et de montagnes au bord de lacs et de rivières il est temps pour nous de rejoindre l'océan et la côte du golfe d'Alaska. Mais avant d'arriver à notre prochaine destination, Valdez et son port de pêche, nous allons côtoyer un glacier qui croise notre route. Le glacier Worthington qui est très accessible car en bordure de la route Richardson, ce qui permet d'en être au plus prêt et de découvrir la naissance de torrents qui en découle. Nous avons de la chance avec le soleil qui sera présent pendant notre visite, ce qui n'a pas été le cas sur notre parcours routier plutôt nuageux, il faut dire que la saison est bien avancée pour ces régions nordiques.

Ce soir encore nous trouverons un bel espace pour notre nuit avec une vue extraordinaire sur les sommets enneigés.

La vidéo ici: https://youtu.be/OoWNvnMI-aI

 

 

 

 

                                                VALDEZ (Alaska)

 

                                                        Là ou la mer et la montagne se retrouvent

Entouré d'une chaîne de montagne et à la fin d'un fjord, Valdez est un port de pêche professionnel mais aussi de loisir qui a su garder une ambiance à hauteur humaine. C'est aussi un port et un terminal pétrolier alimenté par Oléoduc Trans-Alaska qui achemine le pétrole brut du Nord de l'Alaska jusqu'à Valdez pour être ensuite expédié par voie maritime en raffinerie.

Nous prenons un réel plaisir à flâner au milieu des pêcheurs qui débarquent leur pêche du jour puis nous les voyons s'installer pour nettoyer les poissons vendus aux clients, nous aurons aussi la chance de voir les pesées du derby de pêche de la ville. En s'approchant des pêcheurs et de leurs bacs nous découvrons les nombreuses espèces de poissons peuplant les eaux du golfe. Une dernière balade au crépuscule puis nous regagnons Vadrouille pour une nuit sur le parking du port.

A la sortie de la ville et en longeant le fjord, nous observons la ruée des saumons qui sont en peine migration et c'est surtout le spectacle d'une otarie profitant de l'abondance poissonneuse qui retiendra notre attention pendant un bon moment. Il est temps de sortir la canne à pêche et d'essayer de prendre notre repas, j'arrive à pêcher un saumon, mon premier saumon, je suis content de cette prise et je laisse la canne à Lucie qui va prendre un saumon de 60 centimètres. Je suis heureux d'avoir pu pêcher mon premier saumon en Alaska mais doublement heureux que la Chouquette ait pu sortir, elle aussi, un joli saumon.

Après cette partie de pêche nous prenons la route pour trouver un endroit pour la nuit et ce soir notre bivouac sera avec vu sur les glaciers.

                                         La vidéo ici:  https://youtu.be/3OrB7eUAEdI

                                 Il faut déjà quitter le grand Nord

  

Après ces quelques jours au bord de l'océan nous reprenons la route pour rejoindre les grands espaces sauvages que peut offrir l'Alaska et de profiter encore quelques jours de la clémence de la fin de saison, l'automne et le mauvais temps arrive ici mi-Aout. Nous aurions aimé sillonner encore un peu plus ces régions lointaines et sauvages mais l'arrivée tardive de Vadrouille au début du voyage nous pénalise dans cette partie de notre périple. Avant de mettre véritablement le cap au Sud, il nous faut partir vers le Nord jusqu'au village de Tok pour ensuite récupérer la route qui nous permettra de filer vers de nouveaux horizons. Tout ceci n'est pas par choix mais plutôt par nécessité car c'est la seule route pour rejoindre notre nouvelle destination.

 Pendant que nous préparons le nouveau départ matinal, Lucie fait son école et ce n'est pas facile pour elle de se concentrer sur ses devoirs tellement le paysage qui l'entoure est superbe, par la fenêtre elle peut apercevoir le glacier face auquel nous avons passé la nuit. Après une journée de route, nous nous installons en bordure d'un petit lac qui sera parfait pour la nuit et avant l'arrivée de la pluie nous profitons des jeux extérieurs comme frisbee, ricochets sur le lac et sans oublier le feu de camp, soirée tranquille que même la pluie ne gâchera pas.

 Le lendemain, pendant notre arrêt de midi au bord d'un lac, le lac Tetlin, nous pourrons profiter d'une balade en canoë grâce à la mise à disposition du matériel gratuitement. Sur une remorque, de nombreux canoës avec leurs pagaies et sur des cintres des gilets de sauvetage d'une multitude de tailles, le tous mis à disposition gratuitement, étonnant et tellement appréciable. C'est aussi ici que nous ferons notre première rencontre avec des Amérindiens, quelques mots échangés avec les 2 oncles qui amènent leurs nièces et neveux en baignade à bord de leurs pick-up dont la benne sert de bus. Brève et timide rencontre.  

Nous voici à la frontière USA/ Canada, que nous passons tranquillement sans problème, toujours les mêmes questions avec le sourire et la bonne humeur des douaniers qui semblent apprécier de contrôler des Français. Il est environ 17 h, et de la route nous apercevons un lac qui serait parfait pour notre bivouac, nous empruntons le chemin pour s'en approcher, stationnons Vadrouille et nous voilà installée pour la nuit. Je profite de la fin de journée pour faire une partie de pêche avec de nombreux brochets sortis de l'eau et relâchés car assez petits, ici les eaux sont très poissonneuses c'est un véritable plaisir de pêcher.

 Vers 23h30, j'entends un animal hurler, il me semble entendre un loup, je réveille les filles pour qu'elles profitent aussi de ce moment rare et c'est bel et bien un loup que nous entendons. Moment extraordinaire que nous offre la nature, les hurlements d'un loup. Pas facile après une telle émotion de trouver le sommeil mais les bruits paisibles de la nature vont nous servir de berceuse.                                                                                                                                                               

                                                      Allons voir Haines

                                                                      Petit village au bout de la route sans issue


       Ce matin nous quittons notre superbe bord de lac avec dans l'idée d'aller rejoindre un village où nous pourrions voir, assez facilement, des ours ou grizzlis se nourrir de saumons. Ce n'est pas que nous sommes en manque d'animaux sauvages, nous croisons de nombreuses espèces pratiquement tous les jours, mais observer un ours pêcher directement dans la rivière serait un grand plus. C'est parti pour Haines.
 

Une première journée de route nous promènera dans de magnifiques paysages toujours aussi diversifier et sauvages. Sur notre route se croisent des rivières et lacs, de petites forêts et plaines avec comme toile de fond les montagnes aux cols enneigés. Tout ceci nous fait faire de nombreux arrêts pour admirer ce qui nous entoure. Ici les distances sont assez importantes il nous faudra plus d'une journée pour arriver à notre point de chute, donc nous cherchons un endroit pour faire étape en longeant une rivière, encore une fois nous sommes bien contents de notre Vadrouille et de ces possibilités en tout-chemin. Naturellement la soirée va se dérouler autour du feu de camp où nous ferons notre apéro pendant que les grillages cuisent. Malheureusement c'est ici que le drone effectuera son dernier vol, un crash dû à un problème de connexion entre la manette de contrôle et le drone lui-même. C'est décevant de perdre du matériel en début de voyage, surtout que le drone permettait de faire de belles images. C'est un peu contrarier que nous finirons la soirée.
 

Ce matin, après avoir retrouvé le goudron, nous roulons toujours dans de superbes paysages et d'ailleurs nous ne résisterons pas à nous installer pour le repas de midi sur un point de vue extraordinaire, nous mangeons face à face avec un glacier. Nous nous sentons tout petit face à ce monument et cette immensité qui nous entoure.  
 

Pour rejoindre Haines, il nous faut, encore une fois, passer la frontière pour l'Alaska. Le douanier nous reprochera 2 tomates. Lucie et son innocence enfantine lui prend une des deux tomates des mains pour la manger, nous restons sans voix de voir Lucie manger devant les yeux ébahis du douanier qui est, lui aussi, très surpris. C'est avec le sourire qui l'explique que l'autre tomate ne passera pas la frontière car c'est interdit. Pour nous parents et intérieurement ça été un moment de panique mais le douanier à tous de suite détendue l'atmosphère et le reste du contrôle c'est passer sans accros.

C'est en milieu d'après-midi que nous arrivons à Haines, ce petit village du Sud-est de l'Alaska et dont la principale activité est la pêche. Petite balade dans le village où nous apprécions l'ambiance tranquille et détendue puis nous commençons à chercher l'endroit idéal pour observer les ours en action dans l'eau. Une traversée rapide de la route par un ours nous confirme que nous sommes dans la bonne direction, puis c'est un Rangers qui nous demandent de ne pas aller plus loin pour notre sécurité mais nous affirme que nous verrons bel et bien un grizzly en restant par là. Quelques instants après et derrière le Rangers avec qui nous discutons nous voyons un grizzly apparaitre et entrer directement dans l'eau pour attraper et dévorer les saumons qui passaient à portée de patte. Impressionnant d’être aussi proche de l'action et tellement surpris que le reflex de la photo ou de la vidéo est passé au second plan.

      Pour nous c'est une journée entièrement réussi et il est temps de s'installer pour la nuit, nous trouverons un bel endroit face au village.

 

 

                  Après les photos et les textes, la vidéo ici:

                           https://youtu.be/leCm7hhz-yo

        

vidéo

 

                                      Le Canada on s'en passe pas !!!

Ce matin nous effectuons les derniers kilomètres en Alaska avant de revenir pour la 5ièmes fois au Canada. L'Alaska est un état des Amériques bien à part, géographiquement un peu à l'écart du reste du pays mais aussi par son côté sauvage de ses immenses étendu ou l'ont peu rester de longues heures sans croiser âme qui vive, sauf bien sûr les animaux que l'on prend plaisir à observer. D'ailleurs après quelques arrêts photos du paysage et notre passage en frontière nous voici en compagnie d'un renard, au début un peu craintif puis à notre grande surprise, très proche de nous et sans inquiétude, le voilà presque prêt à monter dans Vadrouille par une porte ouverte. Joli rencontre qui en amènera une autre, celle d'un ours noir, plus habituel pour nous maintenant, mais qui reste toujours un moment fort, pouvoir observer un animal dans son milieu naturel reste un véritable moment de plaisir.

Avant de s'installer pour notre bivouac, nous profitons d'un joli sentier équipé de passerelles qui longe la rivière et donnant sur des points de vue sur de superbes cascades d'eau. C'est encore l'occasion d'une petite randonnée en pleine nature juste avant la fin de journée. Nous avons la chance, encore ce soir, car notre bivouac pour la nuit est parfait. Nous sommes assez éloigné de la route où d'ailleurs il y a très peu de passage et en bord de rivière, idéal pour perfectionner l'apprentissage de Lucie à la pêche. Bien entendu feu de bois pour éloigner les voraces moustiques, ici dans ces régions pas de bivouac sans feu de camp qui est un gage de convivialité mais aussi indispensable pour enfumer les insectes sanguinaires.

Cette nouvelle journée commence par les retrouvailles avec un couple de retraités américain qui vivent dans leurs bus et voyagent sur tous le pays au gré du vent. Après quelques échanges de nos aventures depuis notre dernière rencontre, nous sommes surpris de comprendre, avec notre anglais très limité, que nous sommes invités à un barbecue à quelques kilomètres plus loin sur notre route. C'est avec plaisir que nous répondons à cette invitation. Mais avant et comme nous sommes à Haines Jonction, une agglomération assez importante, nous profitons pour faire tous nos nécessaires comme les courses bien sûr mais aussi le plein de gasoil et de remplir notre réservoir de 120 litres d'eau. Une fois ces tâches effectuées nous sommes autonomes pour 3 jours minimums et nous pouvons tenir jusqu'à 5 jours. Nous voici au point de rendez-vous et une fois garé nous sommes accueillis par un pasteur et de nombreux paroissiens. Nous avions compris que nos copains retraités nous invitaient pour midi à leurs repas mais en fait c'est une paroisse qui organise leur barbecue et ne refuse pas de partager leur festivité avec les gens de passage. Nous voici donc au milieu de gens souriants et aux attitudes fort sympathiques et c'est un peu intimidé que nous acceptons les hamburgers ou hot dog et autres gourmandises américaines tout en répondant aux nombreuses questions des convives. C'est vraiment un agréable moment mais il nous faut reprendre la route, et c'est au moment des adieux que le pasteur nous prend à part pour nous donner une prière à l'honneur de notre voyage, n'étant pas très religieux ce moment nous a quand même donnés une belle émotion. Sur les premiers kilomètres un certain silence à envahir la cabine de Vadrouille, il nous fallait digérer ces émotions que nous à donner toutes ces rencontres, mêmes si elles restent éphémères.

Nous reprenons le fils du voyage lors d'un arrêt pour voir un pont de bois qui démontre le savoir-faire des pionniers qui ont construit cette route au milieu du siècle dernier puis c'est la traversée d'un village aux cabanes de bois et au garde-manger sur pilotis qui assouvira notre curiosité. Nous voici à Whitehorse, capitale du Yukon que nous connaissons déjà pour y être passé lors de notre ascension vers le "grand Nord" mais nous ferons un nouvel arrêt pour voir d'impressionnantes gorges du fleuve Yukon sur le parcours du Millennium Trail.

Après quelques kilomètres supplémentaires c'est au bord du lac Émeraude que nous nous poserons pour la nuit, un agréable emplacement où la Chouquette testera sa balançoire nomade.

 

 

 

                                       En route pour les "Rocheuses"

        Mais avant d'arriver aux pieds de cette longue chaine de montagnes quelques jours de route nous attendent.

Pour commencer ces nouvelles journées, un véritable dépaysement avec notre arrivée au désert de Carcross qui n'est rien d'autre que le plus petit désert du monde !!! C'est à peine imaginable de trouver un désert de sable dans le Yukon mais en plus celui-ci n'a qu'une superficie de 2.6 km² seulement, ce qui en fait le plus petit désert du monde. Surprenant et déroutant pour nous qui sommes depuis plusieurs semaines plutôt entouré de paysages montagneux avec une multitude de forêts, lacs et rivières, nous retrouver là, pieds nus, sur des dunes de sable est complètement fou. Bien sûr nous nous sommes amusés à dévaler les pentes de dune et c'est à se demander qui est l'enfant dans la famille tellement l'amusement est général. Après avoir bien profité de cette surprise de la route, nous nous rendons au village qui lui est resté figer dans le temps comme en témoignent l'arrivée du train ou bien les magasins et leurs vitrines qui ressemblent plus à des brocantes qu'à des magasins de souvenirs. Une ambiance, qui ici aussi, nous ramène au temps des pionniers et à la conquête de l'Ouest dont on se lasse pas. Ces villages sont de véritables machine à remonter le temps.

Il est temps de reprendre la route et ceci pendant 3 jours dans des paysages qui sont toujours aussi fascinants qu'offre l'Alaska Highway, cette route que nous connaissons déjà pour l'avoir emprunté lors de nombres parcours pour Dawson City. Toujours autant de plaisir de découvrir un nouvel horizon à chaque virage ou cacher derrière les montagnes, de croiser encore ce joli camion orange et pour la 3 fois et bien sûr les rencontres sauvages qui nous laisse sans voix, Nous roulons bel et bien chez les animaux et pour preuve, pendant ces 3 jours de route nous verrons ours, cerfs, bisons et sans oublier les écueils et autres oiseaux. C'est une chance énorme de pouvoir évoluer dans ces contrées reculées et sauvages là où les arrêts photos se mêlent aux arrêts observation et nous ne pouvons pas passés à coté de si belle nature sans être admiratif.

Nous prenons même le temps de faire un détour et malgré le mauvais temps pour rouler sur un historique pont de bois qui connut ces heures de gloire à la construction de cette fameuse route de l'Alaska (Alaska Highway). Sensation étrange quand les roues de vadrouille se posent sur le plancher qui forme la route sur cet édifice, nombreuses questions traversent nos esprits; va-t-il tenir sous le poids de vadrouille ? les pneus vont-ils adhérer au plancher détrempé par la pluie ? Surtout qu'une légère inclinaison du pont n'inspire pas confiance non plus. Mais quel plaisir de pouvoir emprunter un monument d'histoire même s'il n'est pas si vieux que ça car cette route a été construite dans les années 40.

Nous revoici à Daswon Creek, c'est d'ici que nous partions il y a 4 semaines vers le “Grand Nord” où nous nous sommes régalé en ces terres d'aventures, où nous nous sommes sentis si petits dans cette immensité et pourtant toujours en sécurité. Malgré les nombreux kilomètres entre les villes et la proximité avec les animaux sauvages nous nous sommes jamais senti en danger, bien sûr nous restions toujours vigilants pour notre sécurité.                                          

       Nous sommes aux pieds des Rocheuses cette chaine de montagnes qui nous annonce une nouvelle étape de notre voyage...

 


 

 

                             La vidéo ici:  https://youtu.be/5N1On57qkPc

Le Canada on s'en lasse pas

 

 

 

En travauxDescription en cours de rédaction...

Dans cet onglet "préparatifs" vous trouverez plusieurs articles sur les tâches que nous avons effectuées pour ce voyage.

La description est assez sommaire et ce n'est qu'un survol des préparatifs qui ont duré 2 années mais vous trouverez des informations sur l'administratif qui regroupe les assurances, les visas, permis, santé etc., vous pouvez voir toutes les modifications que nous avons apportées à vadrouille notre maison nomade. Il y a aussi quelques informations sur les priorités pour que le voyage se passe dans les meilleures conditions possibles.

Ne pas s'attendre à des préparatifs bien précis sur le voyage comme par exemple les lieux où nous allons passer nos nuits, où les visites jours après jours car notre style est plutôt de ne prévoir que le minimum et de se laisser porter par l'aventure. L'itinéraire est provisoire mais grossièrement il va ressembler à celui dessiné sur la carte.

Pour plus d'informations ne pas hésité à nous contacter.

Le moins agréable mais faut passer par là.....L'ADMINISTRATIF.

 

En construction........

Les modifications et améliorations apportés sur Vadrouille.

 

En construction.............

                                   Voir Québec et les copains!!!!!

Non loin de la ville de Québec il y a Christine, J-Marc et leurs 2 enfants qui nous attendent pour passé un moment avec eux. Notre dernière rencontre doit remonter à 4 ou 5 années et c'est avec plaisir que nous passons la journée et une bonne soirée ensemble.

                                           Un grand merci a eux pour l'accueil.

Les chutes de Montmorency sont moins connu que les chutes du Niagara mais elles mérites le détour car elles sont aussi impressionnantes. Étant tout proche nous passerons une soirée et une journée dans la ville de Québec.

Nous avions vu un reportage sur une fromagerie un peu spéciale car c'est dans presbytère que le fromage est fabrique et affiné. Nous profiterons bien sur pour gouter au plateau qui est proposé à la dégustation.

 

 

Ajouter un commentaire